Chez royaumedafrique.fr, nous ne croyons pas à l’illusion de tailles prédéfinies. Chaque corps est différent et mérite une tenue tout aussi unique. Du coup, pour utiliser ce guide, nous vous recommandons de plutôt utiliser vos mensurations en cm (comme expliqué ci-dessous) plutôt que des tailles 38,44 ou XL ou autre. À partir de là, sélectionner une taille pour votre commande et chaque créatrice pourra alors s’assurer de faire une tenue PARFAITE pour VOUS ! 

guide de taille homme et femme 

FEMME - ROBES ET HAUTS  

Guide de taille femme hauts et robes

FEMME  -  PANTALONS, JUPES ET SHORTS

Guide de Taille Femme - Pantalons, Jupes et Shorts

FEMME - MAILLOTS DE BAIN

Guide de Tailles Femme - Maillots de bain

FEMME - SOUTIENS GORGE

Guide de Tailles Femme - Soutiens-gorge
Guide de Taille Femme - Soutiens-gorge
Guide de Taille Femme - Soutiens-gorge
Guide de Tailles Femme - Soutiens-gorge

HOMME - CHEMISES

Guide de Tailles Chemises Homme

HOMME - TEE-SHIRTS, POLOS, SWEATS ET PULLS 

Guide Tailles Homme - Tee-shirts, polos, sweats et pulls

HOMME - VESTES, BLAZER, BLOUSONS ET MANTEAUX

Guide de Tailles Homme - Blousons, vestes, parkas et manteaux 

HOMME - PANTALONS ET SHORTS 

Guide de Tailles Homme - Pantalons et shorts

ENFANT - BÉBÉ

Guide de Tailles Enfant - Bébé

ENFANT - FILLE

Guide de Tailles Enfant - Fille

ENFANT - GARÇON

 Guide de Taille Enfant - Garçon

ENFANT - CHAUSSURES

Guide de Taille Enfant - Chaussures

FEMME - CHAUSSURES 

Guide Taille Femme Chaussures

HOMME - CHAUSSURES

Guide de Tailles Homme Choses

L ‘ADINKRA D’AFRIQUE DE L’OUEST

Le tissu Adinkra est utilisé dans les cérémonies funéraires traditionnelles des Asante du Ghana ainsi que de beaucoup de leurs voisins. Découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur ce tissu d'Afrique de l'Ouest. Les funérailles sont parmi les plus somptueuses de toutes les occasions rituelles des Asante et font clairement partie de leur engagement toujours aussi fort à vénérer leurs ancêtres. Le savant J. B. Danquah définit la signification de l'adinkra comme "se séparer, être séparé, se quitter, se dire au revoir".

Les tissus adinkra se distinguent par des motifs appliqués à l'aide de tampons de gourde sculptés et d'une teinture noire placée dans une grille rectiligne dont les divisions sont créées par un peigne à trois ou quatre dents brossé en segments mesurés sur la longueur et la largeur du tissu. Certains tissus peuvent présenter un seul dessin estampé, tandis que d'autres peuvent avoir plus de vingt motifs différents appliqués à la surface.

LES COULEURS D'ADINKRA

Pour qu'un tissu soit appelé adinkra, il doit présenter ces motifs estampillés. Si le tissu doit servir de robe de deuil, il doit être teint dans l'une des trois couleurs suivantes : rouge, brun roux ou bleu foncé-noir. Cette dernière couleur n'est généralement pas estampillée. Certaines sources indiquent que l'adinkra rouge est réservé aux membres les plus proches de la famille et d'autres affirment que c'est le rôle des tissus bruns. Il est clair que les pratiques varient. Les tissus adinkra qui restent blancs ou qui sont imprimés sur un tissu de couleur vive sont désignés "adinkra du dimanche" et ne sont pas utilisés lors des funérailles, mais plutôt comme vêtement de fête pour diverses occasions spéciales, un peu comme le Tissu kente.

T-shirt kente du benin

L’HISTOIRE DU TISSU ADINKRA

La plus ancienne toile adinkra connue (aujourd'hui au British Museum) date de 1817 et se compose de vingt-quatre bandes de toile de coton non teinte, chacune d'environ trois pouces de large, tissées à la main sur le même type de métier à tisser horizontal à bandes étroites que l'Asante kente. Les bandes sont cousues lisière à lisière (bords finis d'un tissu) pour produire un grand tissu pour homme drapé sur le corps, style toge, avec l'épaule gauche couverte et la droite exposée. Les femmes portent deux pièces, l'une comme jupe et l'autre comme enveloppe supérieure ou châle. Au début des années 2000, cette dernière pièce a plus souvent été transformée en chemisier.

L'utilisation de bandes étroites assemblées d'une largeur fixe a sans aucun doute influencé les divisions de composition du tissu ainsi que la taille des premiers timbres. À la fin du XIXe siècle, cependant, les tissus d'usine importés et fabriqués industriellement avaient largement remplacé les tissages à bandes à la main. À cette époque également, les Britanniques produisaient des tissus d'usine avec des motifs adinkra imprimés au rouleau pour le marché ouest-africain.

Fabrication de l'adinkra

De nombreux tissus adinkra présentent un motif supplémentaire, à savoir une division supplémentaire des tissus pour hommes sur leur longueur avec des bandes de broderie multicolore au point de fouet dans des combinaisons de jaune, rouge, vert et bleu. Comme le montre une photographie de 1896 du roi d'Asante de l'époque, Agyeman Prempeh I, cette pratique remonte au moins à la fin du XIXe siècle.

La broderie est généralement droite sur toute la longueur du tissu, mais une variante importante présente des bords dentelés dans un motif appelé "mille-pattes" ou "zigzag". Bien que ne faisant pas nécessairement référence à l'adinkra, l'Anglais Thomas Bowdich a observé cette pratique en 1817. Sur certains tissus, des bandes multicolores tissées à la main d'environ un pouce et demi de large remplacent la broderie.

design d'adinkra

Il est généralement admis que le genre adinkra a été fortement influencé dès le début par l'Islam et en particulier par les tissus arabes inscrits qui sont toujours produits par les voisins du nord de l'Asante. Ces tissus partagent une division de l'espace similaire à celle de la grille et un certain nombre de motifs dessinés à la main qui sont facilement reconnaissables comme des motifs adinkra. Certains des mêmes principes et motifs se retrouvent également sur des récipients rituels en cuivre coulé d'inspiration islamique appelés kuduo.

L'attrait d'Asante pour l'efficacité spirituelle de l'Islam et pour l'alphabétisation en arabe est bien documenté depuis le début du XIXe siècle. Il est significatif qu'un tissu avec une inscription en arabe fasse toujours partie de la garde-robe de l'actuel roi d'Asante. L'argument ici est que le tissu adinkra estampillé a été développé comme une tropicalisation des vêtements musulmans à forte intensité de travail et explicitement alphabétisés.

MOTIFS ET DESSINS DE L'ADINKRA

La richesse du vocabulaire graphique des timbres-poste est particulièrement intéressante pour l'étude et l'appréciation de l’adinkra. Jusqu'au milieu du XXe siècle, on comptait une cinquantaine de motifs fréquemment répétés. Comme pour la plupart des arts asantiques, les images visuelles comportent une composante verbale très conventionnelle. La signification de nombreux motifs est élucidée par des proverbes généralement bien connus.

Motifs et significations Adinkra

Un motif avec quatre formes en spirale qui dépassent du centre représente la maxime : "Un bélier se bat avec son cœur et non avec ses cornes", ce qui suggère que la force de caractère est plus importante que les armes que l'on utilise. Un timbre en forme de fleur de lis est identifié comme un pied de poule et est associé au proverbe : "La patte de poule peut marcher sur ses poussins, mais elle ne les tue pas", c'est-à-dire que la mère fournit une protection et des conseils, et non un danger. Un timbre représentant une échelle illustre l'inévitable : "L'échelle de la mort n'est pas gravie par un seul homme".

Le motif le plus courant est peut-être une forme abstraite qui représente ce que l'on traduit généralement par : "Sauf Dieu", mais son sens est mieux exprimé par "Seulement Dieu". Comme pour la plupart de leurs arts, la vision du monde des Ashanti est merveilleusement articulée dans ce tissu funéraire.

Symboles d'adinkra

Au XXIe siècle, le corpus de dessins de timbres s'est étendu à plus de cinq cents. Ils comprennent de nombreuses références au monde moderne, notamment aux automobiles, à l'énergie hydroélectrique et aux téléphones portables. Un certain nombre de motifs représentent les logos d'un assortiment de partis politiques ghanéens qui se disputent le pouvoir depuis l'indépendance (main, coq, éléphant et cacaoyer). Une autre tendance est une série de timbres qui énoncent littéralement leurs messages.

Par exemple, "EKAA NSEE NKOA" gravé sur un timbre en forme de gourde fait référence à un proverbe plus long qui se traduit par : "Le pic célèbre la mort de l'arbre onyina." Comme l'oiseau niche et se nourrit dans l'arbre mort, il s'agit d'une sorte de déclaration sur le cycle de la vie. Cette pratique rappelle l'origine de l'adinkra dans les tissus remplis d'écritures, avec des inscriptions manuscrites (bien qu'en arabe).

Comme pour l'Asante kente, la composante verbale de l'imagerie adinkra est un facteur important de sa popularité dans les communautés afro-américaines. L'adinkra tissé à l'usine est presque aussi populaire commercialement que le kente fabriqué à la machine et apparaît sous de nombreuses formes de vêtements, notamment des chapeaux, des sacs, des écharpes et des châles. Les motifs individuels de l'adinkra ont même transcendé les formes de vêtements pour devenir un élément important du design graphique, des beaux-arts et même de l'architecture.

ARTICLES CONNEXES

COMMENT LAVER UN TISSU AFRICAIN ?

En raison du processus de conception, le tissu imprimé africain est délicat et nécessite un entretien approprié pour éviter de perdre son éclat. Voici quelques points à garder à l'esprit...

En savoir plus

TOUT SAVOIR SUR LE CAMEROUN

Encore appelé Afrique en miniature, le Cameroun est un pays très connu sur tout le continent. Aujourd'hui, nous vous présenterons de fond en comble la richesse culturelle, démographique, et même géographique de...

En savoir plus

TOUT SAVOIR SUR LE SÉNÉGAL

Aujourd'hui nous parlerons du royaume de la Téranga. La région  faisait autrefois partie de l'empire ouest-africain du Mali, du Ghana et du Tekrur. Découvrez notre guide ultime sur le Sénégal, territoire...

En savoir plus

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré